Poèmes

Solitude

par François Sauvageot

Dans la forêt je me promène
Seul, parcourant ses bois ;
Je viens saluer un vieux chêne,
Pour la première fois.

Au dessus de l’azur,
Le soleil resplendit ;
Le beau ciel est si pur,
Cependant tout est gris.

Au milieu d’arbres séculaires,
Je veux croire à l’éternité ;
Trainant mon ombre solitaire,
Je viens chercher l’obscurité.

Dans cet océan de verdure,
Où règne le silence ;
Je contemple la nature,
Témoin de l’innocence.

A travers son feuillage,
J’aperçois un chevreuil ;
Nature fière et sauvage,
Au pelage d’écureuil.

Soudain traversant le sentier,
Je vois surgir un sanglier ;
Il retourne puis s’enfonce,
S’engouffrer dans les ronces.

La nature est si pure,
La forêt si obscure ;
J’entends un doux murmure,
Soulever sa fourrure.

Eteignant l’horizon,
De ce jour finissant ;
La lueur du couchant,
Jette un dernier rayon.

Le jour s’achève,
Sur l’allée nuageuse ;
La nuit se lève,
Sur mon âme brumeuse.

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top