Quel Type D'armes Êtes Vous poème de Mathieu Lachapelle-Desfossés
Poèmes

Quel Type D'armes Êtes Vous

par Mathieu Lachapelle-Desfossés

êtes vous un poignard,
douloureux et tranchant
Ou bien un gaz mortel?
Seriez vous un pistolet,
Ou même une bombe.
Une bombe à retardement,
ou bien à déclanchement?
Engin explosif , quel style?
Mine à proximité ,
Ou juste une grenade?

J'ai peur des engins explosifs
Encore plus peur des gaz corrosifs
Toutes explosions me rend craintif
Surtout les miennes, lorsque piqué à vif
Une fois dégoupillé, je suis sans pitié
Et je parle ou écrit, pour défigurer
Amis ou étrangers, vous avez
Quelque secondes pour vous écartez
Sans quoi, vous en sortirez estropié
Je suis une grenade, évitez de me dégoupiller

Moi, j'ai vraiment horreur des gaz toxiques
Si mortel et si traitre, je me demande
Comment les gens font pour être si vicieux
Au moin la grenade, te laisse une courte chance
Le gaz, va directement au coeur et au cerveau
Ne nous laissant aucune chance de vivre à nouveau
Il a été créer pour tuer, et tuer en grosse quantité
Ce type d'arme ne devrait pas avoir été inventé
Mais connaissant l'homme, à quoi bon être surpris
Que certains d'entre nous, préfère ce style de supplice

La grenade peut être dégoupillée par mégarde
Ou tout simplement parce que certaines personnes
Rafolent des explosions qu'elles créeront, même si, courte
La grenade n'a pas demandée d'exploser, on le lui a ordonnée
Lorsqu'on l'a prend par les sentiments, attendez vous à une forte explosion
La grenade, n'aime pas du tout exploser, elle se sent coupable à chaque fois
Elle aimerait être autre chose, mais ne sait pas trop comment y arriver
Elle aimerait être un coup de vent ou encore même un ruisseau
Pour que les gens puissent l'apprécier en tout temp
Mais surtout parce qu'elle est tannée de blesser les gens
qui , la dégoupille par mégarde, provoquant un énorme accident
qui bien évidamment, créera un océan rempli de sangs

Lorsque dégoupillée en toute conscience, par cet être si sadique
Elle perd tout autant la tête, mais espère arriver au coeur de cette personne
Peu importe la conséquence de l'explosion, elle veut juste faire mal à cette personne, ma fois, atypique
Elle déterre le passé, ramène sur terre les démons d'antan et le reste suit son cour
Le dégoupilleur, devient alors, le dégoupillé et tente à son tour d'exploser
Tout en encaissant la minime explosion du dégoupilleur, la vraie grenade continue
Elle a amenée toutes ses petites amies et ensemble, continuent de ravager .
Lorsqu'elles ont finies, elle se sent mieux, elle se sent zen et attend patientamment
Un autre de ces moments où quelqu'un la dégoupillera par pure plaisirs.
Dans ces moments là, elle est contente d'être une grenade, même si
Elle vient de s'offrir un plaisir coupable, je suis une grenade, ne me dégoupillez pas...


Poème publié et mis à jour le: 11 novembre 2014

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top