Poèmes

Poème sur la Médina

par Okba Naji

Médina

Chaque nuit, un monde mystérieux s'éveille
Les ombres assombrissent
Les façades bigarrées
Et des bédouins insouciants
Assis contre de sombres masures
Regardent le ciel étoilé
Eclairer, là-bas, les halles animées

L'air embaume la pulpe
La pulpe des fruits lourds
Pleure ses larmes d'or
Tandis que les cèdres doux
Exhalent leurs délicats parfums
Seul, le ciel,
Qu'envahissent des rayons de lune,
Chuchote son histoire
Au lointain des dunes...

Naji OKBA



Poème publié et mis à jour le: 10 juillet 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top