Poèmes

Par-ci, par-là

par Adrien Correia

Transporteur de visions à tête dorée
Les nuages grignotent ses lèvres
Tantôt à froid, tantôt à chaud
Dans le canal vertébral.

Par-ci, par-là
La mer fermée des astres morts.

Que Pensez-Vous de ce Poème?

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top