Mutation, Guillaume Apollinaire
Poèmes

Mutation

par Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire

Une femme qui pleurait

Eh!
Oh!
Ha!
Des soldats qui passaient

Eh!
Ohl
Ha!
Un éclusier qui péchait

Eh!
Oh!
Ha!
Les tranchées qui blanchissaient

Ehl
Oh!
Ha!
Des obus qui pétaient

Eh!
Ohl
Ha!
Des allumettes qui ne prenaient pas
Et tout

A tant changé
En moi
Tout

Sauf mon
Amour

Eh!
Ohl
Ha!



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top