Poèmes

Les Trois Heures du Jour

par Marceline Desbordes-Valmore

Marceline Desbordes-Valmore

Comme un bouton, près d'éclore,
D'un seul regard de l'Aurore
Attend le bienfait du jour ;
Dans l'âge de l'innocence,
Séduite par l'espérance,
J'attendais tout de l'Amour.

Comme la fleur imprudente
Se plaît à suivre la pente
Qui l'expose aux feux du jour,
Je m'abandonnai, sans guide,
Au penchant non moins rapide
Qui m'entraînait vers l'Amour.

Comme la fleur desséchée,
Pâle et tristement penchée,
S'effeuille au déclin du jour,
Mon soir touche à ma naissance,
Et je pleure l'Espérance
Qui s'envole avec l'Amour.

Extrait de: 
Romances (1830)



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top