Le vilain petit canard poème de Belhamissi Sadek
Poèmes

Le vilain petit canard

par Belhamissi Sadek

_Son ami André parti, Poussinet pour la première fois prit peur
Le vilain petit canard lui a foutu la plus grande des frousses
Sauvé par ses petites ailes, au point de voir exploser son petit cœur._
Qu’ as-tu fais dit maman « rien ! Toujours collé à mes trousses.»
.
« Tu avais bien raison maman de l’appeler vilain canard boit-tout,
Il ne fait que plonger la tête dans sa mare aussi vilaine pour boire,
Depuis que meilleur ami de gentil André devenu, il est fou-zaloux »
Pas fier se dandiner lors au maître tout on rapporte chaque soir.
.
«Mais maman si pas éduqué, comme les humains il lui faut l’école»,
J' y penserai bien s’ils continuent lui et les siens à nous agacer.
Les humains complotent, la clinique pour nous bientôt les geôles,
Comme « œufs », ces rapaces font sembler, pour nous dresser .
.
.
Et maman poule fût sage d’ajouter à Poussinet :
.
Il avait raison De la Boétie dans son discours sur la servitude volontaire
*Soyez résolus de ne servir plus et vous voilà libres. Ne le poussez
Ou l’ ébranler, mais seulement ne le soutenez plus et le verrez
Colosse de son poids fondre en bas, à qui sa base est dérobée.
.

*Le canard choisi, allusion aux médias qui souvent apportent un soutien aveugle aux régimes en place.

.
Belhamissi Sadek le 20.12.2017


Poème publié et mis à jour le: 20 dcembre 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top