Insolites Bâtisseurs, Aime Césaire
Poèmes

Insolites Bâtisseurs

par Aime Césaire

tant pis si la forêt se fane en épis de pereskia

tant pis si l'avancée est celle des fourmis tambocha

tant pis si le drapeau ne se hisse qu'à des hampes

desséchées

tant pis

tant pis si l'eau s'épaissit en latex vénéneux préserve la parole rends fragile l'apparence capte aux décors le secret des racines la résistance ressuscite

autour de quelques fantômes plus vrais que leur allure

insolites bâtisseurs



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top