Poèmes

Huiles 66

par Hubert-Tadéo Félizé

Huiles de sueurs
Sur océans d’amour,
Huiles de bonheur
Sur les parquets de nos jours.

Quand courent nos mains
Enlacées.
Quand parlent les yeux malins
De nos étés.

Huiles de sueurs,
Sur océans d’amour,
Vinaigres acides de nos peurs,
Qui faiblissent en nos jours.

Quand pleurent les larmes de nos âmes,
Quand s’impatientaient nos regards,
Au travers les vitrines qui te parent,
Je t’aime et je mets à nu mon âme.

Huile de sueurs,
Sur les océans déchaînés,
De nos jours d’un pur bonheur,
Ingénue et tendre de nos étés.

S’embrasser et s’abandonner
Comme si demain serait le dernier jour,
S’aimer et se dire que dès lors à la tombée
De la nuit, tout sera fini, même ce jour.

Puis revenir, s’aimer
Des huiles de sueurs
Sur les lames de nos parquets,
Goûter à l’océan de nos étés.

Juste aimer et goûter
Au plaisir qui monte en nous
Juste mourir affamer
Au désir qui monte en nous.

Pourrais-tu le comprendre ?
Pourrais-tu saisir cette chance ?
Entrer dans le cercle de cette danse !
Entrer et tout me prendre !

Je te donne mon âme
Je te donne la lame
Qui saignera de mon cœur,
Les huiles de sueurs.

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top