Exploration, Achille Chavêe
Poèmes

Exploration

par Achille Chavêe

à
Walthère
Meurens

Il m'était advenu explorant mes cavernes

de devenir à mon insu

le métaphysique propriétaire

d'une montre au remontoir miraculeux

dont les aiguilles tournaient

de droite à gauche

avec une exemplaire exactitude

tournaient de droite à gauche

contrairement à l'usage établi

contrairement aussi vous l'avez soupçonné

bien naturellement

au sillage insolent du soleil en l'azur

Grâce à cette montre incomparable

je possédais la redoutable faculté

de fréquenter les morts

de jouer un poker avec de vieux fantômes

de visiter les catacombes

de fréquenter les hypogées

de détecter le tombeau des prophètes

de déchiffrer les langues inconnues

de cerner de mon cœur la grande pyramide

de remonter dans leur mémoire

le cours exact de l'Euphrate et du
Nil

bien avant
Ur ou
Babylone

d'imprégner de mon ombre

éternelle l'éternelle poussière

Grâce à cette montre miraculeuse

je possédais l'étrange faculté d'épingler la

seconde présente sur la mémoire

du papillon géant dont l'aile gauche

figurait un cancer dont l'aile droite

un camaïeu illustrait l'immanence du
Christ

23 mai 1963



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top