Poèmes

Epitre

par Paul Scarron

Sarasin,
Mon voisin,
Cher ami ;
Qu'à demi
Je ne vois,
Dont, ma foi,
J'ai dépit,
Un petit,
N'es-tu pas
Barrabas,
Basiris,
Phalaris,
Genelon
Le félon,
De savoir

Mon manoir

Peu distant,

Et pourtant

De ne pas,

De ton pas

Ou de ceux

De tes deux

Chevaux gris

Mal nourris,

Y venir

Réjouir,

Par des dits

Ebaudits,

Un pauvret
Très maigret,
Au col tors,
Dont le corps
Tout tortu,
Tout bossu,
Surrané,
Décharné,
Est réduit,
Jour et nuit,
A souffrir,
Sans guérir,
Des tourments
Véhéments ?
Si
Dieu veut,
Qui tout peut,
Dès demain
Mal
Saint
Maing
Sur ta peau

Bien et beau
S'étendra
Et fera

Tout ton cuir
Convertir
En farcin.
Lors, malsain
Et pourri
Bien marri
Tu seras
Et verras
Si j'ai tort
D'être fort
En émoi
Contre toi.
Mais pourtant,
Repentant,
Si tu viens
Et te tiens
Un moment
Seulement
Avec nous,
Mon courroux
Finira
Et cetera.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top