Énigme 2, Charles Cotin
Poèmes

Énigme 2

par Charles Cotin

Mon corps est sans couleur comme celui des eaux,
Et, selon la rencontre, il change de figure.
Je fais plus d'un seul trait que toute la peinture
Et puis, mieux qu'un
Apelle, animer mes tableaux.

Je donne des conseils aux esprits les plus beaux
Et ne leur montre rien que la vérité pure.
J'enseigne sans parler autant que le jour dure,
Et la nuit on me vient consulter aux flambeaux.

Parmi les curieux j'établis mon empire,
Je représente aux rois ce qu'on n'ose leur dire
Et je ne puis flatter sans mentir à la cour.

Comme un autre
Paris je juge les déesses
Qui m'offrent leurs beautés, leurs grâces, leurs

richesses
Et j'augmente souvent les charmes de l'amour.



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top