Poèmes

Démesure de la Poésie

par Jacques Garelli

Le poème est ce qui n'a ni nom, ni repos, ni lieu, ni demeure : fissure à l'œuvre se mouvant. Inutile de le circonscrire hors de paysages connus dans quelque zone aux
pensées interdite, horizon d'antinature ou alors achevé au terme de son dépassement. Il hante notre espace car il est notre temps. Insaisissable en chacune de ses figures qui ne
surgit que pour lier sa tendance naissante à d'imprévisibles successions, le poème sécrète sa propre histoire comme l'avion traceur ses spirales irréductibles dans
leur lecture linéaire à ce que fut dans l'azur ce point blanc. Prenant appui sur l'explosion étoi-lée du langage, ressassant l'amorce naissante de l'événement,
sortant le geste de ses fonctionnels usages, le coupant de ses thématiques intentions, le poème fait qu'après lui l'homme foudroyé demande aux pages l'abri et le repos d'une
histoire, le modèle entrevu parfait de la pierre bleue sur un visage, l'impossible clef. Sans rémission.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top