Poèmes

De la Mortalite de L'âme

par Michel Deguy

La donne des dés passe par ma main
Cette main d'un dieu qui ferait de même

Nul ne sait
Quelle saccade dès la paume qui ne dépend de rien jouant

«
Un peu de temps à l'état pur »
Perle en lobes sur la servante ou la maîtresse

Simmias et
Cébès
C'est plutôt notre vie qui use plusieurs âmes
L'espièglerie du monde brille ce matin

Tu regretteras les heures de tes seins dans mes mains
Celles de mon visage accouché sous tes yeux
Il n'y a pas que dans les livres qu'on parle comme un livre

Je regretterai l'anabase depuis ton sein
Remontant
Eurydice tout le long d'Eurydice
Du chiasme ténébreux des lèvres au double sein
A l'horizon des yeux accouchés de tes lèvres
Il n'y a pas que dans les livres
Qu'on n'aime pas que dans les livres


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top