Poèmes

Court-Circuiter L'Obscur dans la Ville

par Minod Alain

COURT-CIRCUITER L'OBSCUR DANS LA VILLE

C'est jusque dans le proche
Que la ville se drape
En énigme au lointain
Où ses signes accrochent
Les épais fils d'attrape
Grimant son brillant teint

Sur ses plus hauts faîtes
L'intime approfondit -
Se grisant de lumière -
Le grand cri en sa tête
Pour l'horizon raidi
Qui n'a de prise en terre

Court-circuitant l'obscur -
Tramant éclairs en nuit -
Le perdu tend – connu -
Son aparté aux murs...
Sa connivence luit
Jusqu'à le mettre à nu

Mémoire est monument
Qui croît dans la distance
Et broie les souvenirs
En vacarme qui ment -
Et tue Charme en errance
S'il s'appelle Avenir

Silence !? Ouvres au partage
Pour bon nids inconnus
Où vibre Résistance
A s'enfermer en cage
Vampire à l'or aux nues...
Tu tombes sur Présence !!!

T'empales à Parole
Venue dans le secret
Épouser la misère
Brûlée en ses atolls...
Ville-Amie tu recrées
Mille voix contre l'enfer !...

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top