Poèmes

Coule une rivière

par Jacques Viallebesset

Amour

à Catherine.S

Je te vois ma fauve belle et tendre renarde
J’ai atteint le graal en touchant ta toison d’or
Tu habites un pays sous l’écorce des cœurs
Entourée d’elfes et du peuple doux des forêts

Dans la clairière de l’être coule une rivière
Dont la source est ton coquillage nacré
Où des belettes sans peur des sales prédateurs
Viennent comme moi se revivifier

Il est un pays souverain où deux amants
Bâtissent une légende à leur seul usage
Une histoire de l’amour pour deux voix alternées
Dans le silence confondu de leur secret .

Extrait de: 
Anthologie Jacques Viallebesset . Editions Le nouvel athanor

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top