Poèmes

Christine Fait Hommage a Charles D'albret de Son Poème

par Christine de Pisan

Bon jour, bon an et quanqu'il puet souffire

De bien, d'onneur et de parfaitte joye,

Mon redoubté seigneur, d'Alebret sire,

Charles poissant, pri
Dieu qu'il vous envoie

Ce jour de l'an qui maint bon cuer resjoie,

Et vous presente

Cestui livret, que j'ay fait par entente,

Ou est escript et la joye et la peine

Qu'ont ceulz qu'Amours met d'amer en la sente,

Si le vueilliez recepvoir pour estreine.

Et s'il vous plaist a l'ouïr ou le lire,

De deux
Amans orrez qu'Amours maistroie

Si a entr'eulx debat; car l'un veult dire

Qu'Amours griefve trop plus qu'elle n'esjoie,

L'autre dit non et que plus bien envoie,

E a l'atente

De jugement, lequel a mieudre entente

Se soubzmettent et a sentence pleine;

Cest nouvel cas a journée presente,

Si le vueilliez recepvoir pour estreine.

Et non obstant qu'ayent voulu eslire

Mon seigneur d'Orliens que leur fait voie

Et juge en soit, ne vueilliez escondire

Leur bon desir, car chascun d'eulx vous proye

Trés humblement, s'il vous plaist toutevoie,

Et se guermente

Que vous dissiez vostre avis: se dolente

Vie est qu'amer ou trés joieuse et saine,

Et le livret le fait vous represente,

Si le vueilliez recepvoir pour estreine.

Mon redoubté seigneur, des meilleurs trente

Me reçoivent a vo bonté haultaine,

Cui mon service ottroy sanz estre lente,

Si le vueilliez recepvoir pour estreine.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top