Chanson de L'écolier, Georges Emmanuel Clancier
Poèmes

Chanson de L'écolier

par Georges Emmanuel Clancier

Une rumeur se perd
Longuement monotone
Sur l'eau couleur de fer.

Les rafales d'automne
A travers les bois roux
Soupirent puis détonnent.

Que nos âmes s'accueillent
Que nos regrets s'épousent
Et fuient comme ces feuilles
Qui volent sur la mousse.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top