Poèmes

Ce Père Absent

par Léopold Partisan

Je, souvent,
Ressens, sanglant,
Ce père absent
Mort à la colonie,
Mort pour la Patrie,
Mort pour des conneries,
10 jours après le 30 juin
Il, soudain,
Revient, sans fin,
Ce refrain crétin,
Indépendance tcha tcha
Avec Tshombé au Katanga
Lumumba les couilles on t’arrachera
100 jours après le 30 juin

Je, souvent,
Ressens, sanglant,
Ce père absent
Dont mes racines auraient eu tant besoin
Pour les protéger du vent
Pour les abriter des ouragans
1000 jours après le 30 juin

Il, soudain,
Revient, sans fin,
Ce refrain malin
“Comme un arbre dans la ville
Entre béton et bitume”
Pour pousser, je me déplume
10 000 jours après le 30 juin

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top