Adieu à Sabine. poème de Langlet Serge
Poèmes

Adieu à Sabine.

par Langlet Serge

Adieu à Sabine.

Sabine, tu étais douce, tendre et belle,
Au printemps de ta vie, et passionnée par elle,
Tu aimais la nature, les bois, les champignons,
L’automne était pour toi la plus jolie saison.

C’est pourtant à l’automne que tu nous as quittés,
Le vide que tu laisses, nul ne peut le combler,
Les mots sont inutiles devant cette évidence,
L’amour et l’amitié sont devenus souffrances.

Celles de ne plus entendre le son de ta voix,
Savoir que nous ne marcherons jamais plus avec toi,
Que ton regard si doux et brillant de la vie,
Ne croisera plus jamais celui de tes amis.

Qu’importe les jours et tout le temps qui passent,
Mémoires et souvenirs seront toujours vivaces,
L’on ne peut oublier et l’on n’oubliera pas,
Sabine, tout l’amour que nous avons pour toi.

Si le destin cruel, a décidé qu’un jour,
Tu partes allumer une étoile à ton tour,
Dans le bleu firmament, cette voûte céleste,
Plus forte que la mort, ta lumière nous reste.


Poème publié et mis à jour le: 05 mai 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top