Poèmes

A L'Exil : Allegeance Insoumise

par Minod Alain

A L'EXIL : ALLÉGEANCE INSOUMISE

Pièce à deux sous de l'incertain
Poème qui file son train
Dans les diagonales du monde
Où ne s'attend rien que rondes
De ces survenant attentifs
Aux changements décisifs

Ils ont connu désastres et guerres
Et parcouru toutes leurs terres
De ville en ville déchirées
Par toutes armes acérées

Demeurez rêves et espoirs
Malgré les obscurs déboires !
Accompagnez tous ces errants
Que tous les maux atterrants
Où tant de nos frères ont péri :
Faim – soif – maladies et tueries
Trouvent leurs fins Ici
Malgré l'avis des rassis

Nous nous battons pour le bonheur
Et laissons pousser toutes fleurs
Pour couronner leurs différences
En universelle présence

Que nos pays pour s'épanouir
Trouvent de quoi les accueillir
Ces parias du monde moderne
Qui dans sa furia sur sa scène
Ré-installe camps de transit
Ainsi se rend-il vraiment quitte !

Mais où est la grande richesse
Qui compte tout homme – avec sagesse
Dans le grand concert des nations ?
Qui le transforme avec passion
Pour préserver toute musique
Accordable à chose publique ?

Pièce à deux sous de l'incertain
Pour grande cause qu'elle retient
Te voilà poème qui sème
De bien beaux grains que l'on essaime
Jusque dans les terres arides
Pour en finir avec le vide

Te voilà poème ! Embarqué
Pour t'affranchir de toute clef
Qui ferme mers et océans
Sauf celle qui les rend béants
Pour paix fertile et verticale
Sortie de tout ce mal banal
Qu'entretiennent tous les froids monstres
En platitudes qui démontrent
Leur injuste et fausse puissance
Dans leurs près-carrés d'existence

Non ! La vie n'est pas mer tranquille
L'humain qui y cherche son île
Tombe toujours sur les courants
Qui l'emportent en le serrant
Dans de funestes aventures
Qui sont défi à son futur

Si l'avenir nous appartient
C'est en amenant tous les liens
De l'humaine nature à vivre
Selon ce miroir que lui livrent
Mille fleurs de l'égalité
En un bouquet pour liberté

Ne renonçant donc plus jamais
Même si nous devons ramer
A prendre de Paris l'esquif
Pour voyage Ici décisif
Vers la vie de tous les damnés
Que la misère a condamnés
A peiner en pauvre survie …
Avec eux nous serons ravis

Tag:Tag:

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top