A la Reine Isabelle de Bavièresoit, Sanz Cesser, Toute Joye Mondaine, Christine de Pisan
Poèmes

A la Reine Isabelle de Bavièresoit, Sanz Cesser, Toute Joye Mondaine

par Christine de Pisan

Redoubtée, excellent, trés sage et digne,

Noble, vaillant, de hault honneur porprise,

Renommée
Roÿne trés benigne,

La souvraine des dames que l'en prise,

Je pri cil
Dieu, qui sur tout a maistrise,

Qui a ce jour de l'an si bonne estraine

Il vous en voit qu'adès en vous esprise

Soit, sanz cesser, toute joye mondaine.

Ma redoubtée, ou tout le monde encline,

Pour ce que sçay que, comme bien aprise,

Livres amez, moy vostre serve indigne

Vous envoie cestui ou est comprise

Matière qu'ay en haulte place prise;

En gré l'aiez, trés noble et de sens pleine,

En qui tousjours, sanz ja estre desprise,

Soit, sanz cesser, toute joye mondaine.

Et s'il vous plaist, trés poissant, vraie et fine.

Que vostre grant haultece un petit lise

En mon dittié, et vo sens determine

De la cause qui est en termes mise.

Mieulx en vauldra en tout cas mon emprise,

Si en jugiez, princepce trés hautaine,

A qui
Dieux doint grace qu'en toute guise

Soit, sanz cesser, toute joye mondaine.

Haulte, poissant et pleine de franchise,

Trés humblement a vo valeur certaine

Me recomand en qui trouvée et quise

Soit, sanz cesser, toute joye mondaine.



Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top