A François Poictevin, Paul Verlaine
Poèmes

A François Poictevin

par Paul Verlaine

Toujours mécontent de son œuvre
D'autant plus exquise de flou
Et d'amour de l'art dûment fou,
Où la limace et la couleuvre

Ne peuvent rien qu'user leur dent
Et leur bave, n'est-ce pas. presse
Littéraire en général ?
Qu'est-ce
Que cet indicible imprudent

Qui n'écrit pas pour la publique
Moyenne et jamais ne réplique
Aux haros que par le halo

D'un esprit en bonne fortune,
Mystérieux comme la
Lune,
Clair et sinueux comme l'Eau ?



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top