Poèmes

Zombies

par Jean-Michel Bollet

Les zombies dans la nuit au bras des feux follets
Singent une danse macabre
Avec des lueurs bleues au bas de leurs mollets
Charnus autant qu’une peau glabre

Aux deux poignets osseux, l’argent d’un bracelet
Brille comme un blanc candélabre
Les chairs creusées des pieds découvrent l’osselet
Du gros orteil qui se délabre

Du trou des yeux sort un rayon bleu-violet
Aussi clair que l’acier du sabre
Au cimetière un mort déjà tout maigrelet
Effrayé, se dresse et se cabre.



Poème publié et mis à jour le: 27 novembre 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top