Un Philosophe a Dit la Substance de L'Ame, Jacques Grevin
Poèmes

Un Philosophe a Dit la Substance de L'Ame

par Jacques Grevin

Un philosophe a dit la substance de l'ame

N'estre qu'une harmonie et l'autre un élément,
L'autre, des petits corps conjoincts confuseement,
Et l'autre plus subtil une espèce de flâme,

Et l'autre un mouvement qui nostre cueur enflâme :
Chacun s'y est rompu du tout l'entendement,
Ne la considérant assez distinctement,
Car elle est dissemblable en l'homme et en la femme.

Au temps du bon
Saturne on dit qu'elle estoit d'or,
Sous
Jupiter d'argent, d'aerain, de fer encor',
En la fin aujourd'huy (ainsi que tout empire)

Ce n'est plus que du plomb, qui se fond à tous coups :
Encore' je crain, si
Dieu ne prend pitié de nous,
Que, laissant les métaux, elle' ne devienne cire.



Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top