Poèmes

Un Homme et une Femme

par Charles de Leusse

Soleils dans nos mains
Nous ont réchauffé.
Dehors est le froid ;
En nous est l'été.
Le matin des yeux
S'est levé aux vues
Du jour revenu
Qui n'était pas vieux.
Nous sommes jeunes d'amour ;
Nous sommes vieux des heures.
Doucement autour,
Et si vite de peur.
Serre-moi encore :
L'amour gonfle mon corps.
Le souffle si rapide
Que tout bas j'avance,
Sans jamais partir ;
Toujours revenir.
Le mouchoir d'adieu
Est comme dans nos yeux.
Nous n'y voyons pas,
Mais le savons là.
Les ongles sont nos griffes,
Le seul marbre qu'on greffe.
Car le temps viendra
Où nous coucherons là.
Nos corps sont bien tendres,
Et bien chauds de cœur.
Tiens-moi donc la main.
Elle tient en chacun.
Nous sommes un seul corps,
Mais une seule poussière.
Vivons maintenant
Qui glisse vers demain.
La paume de nos mains
Est la même en poing,
Mais dans l'autre main,
Elle grandit de deux.
Deux mains pour deux âmes :
Un homme et une femme.

Extrait de: 
Une Nouvelle Vie

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top