Un Été À Deuil-la-Barre, Michel Houellebecq
Poèmes

Un Été À Deuil-la-Barre

par Michel Houellebecq

Michel Houellebecq

Reptation des branchages entre les fleurs solides,
Glissement des nuages et la saveur du vide :
Le bruit du temps remplit nos corps et c’est dimanche,
Nous sommes en plein accord, je mets ma veste blanche

Avant de m’effondrer sur un banc de jardin
Où je m’endors, je me retrouve deux heures plus loin.

Une cloche tinte dans l’air serein
Le ciel est chaud, on sert du vin,
Le bruit du temps remplit la vie ;
C’est une fin d’après-midi.



Poème publié et mis à jour le: 07 juin 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top