Thésée, André Gide
Poèmes

Thésée

par André Gide

C'est consentant que j'approche la mort solitaire.
J'ai goûté des biens de la terre.
Il m'est doux de penser qu'après moi, grâce à moi, les hommes se reconnaîtront plus heureux, meilleurs et plus libres.
Pour le bien de l'humanité future, j'ai fait mon œuvre.
J'ai vécu.



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top