Poèmes

SOLEIL NOIR

par Martineau Philippe

De modernes robots
ne voulaient plus vous voir...
afin d’être plus beaux !

Et leurs yeux crématoires
en jugeant votre peau
l’ont brûlée jusqu’à l’âme.

Et votre fumée noire
a fait du soleil jaune
un immense tombeau.

Extrait de: 
EPURE EN AGE D'INCARNATION (http://enmotdiese.free.fr/a_auteurs.htm#martineau_epure)

Que Pensez-Vous de ce Poème?

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top