Poèmes

Prière pour Mourir Aime des Jeunes Filles

par Francis Jammes

Amour

Mon
Dieu, mon cœur déborde.
Est-ce de la douleur ? .

Et je me meurs d"amour, de joie et de tristesse.

Laissez venir à moi les jeunes filles frêles

qui charmèrent mon âme de leurs blanches candeurs.

Celles qui m'ont compris, qu'elles viennent et posent

à ma lèvre un sourire attristé et la rose

de leur bouche entrouverte et pareille en beauté

à quelque fruit de rêve et mûr au moLs de mai.

Dieu, je me meurs d'amour et mon âme est en fleurs.

Je suis comme un buisson empli de chèvrefeuilles.

Laissez venir à moi, mon
Dieu, les bien aimées.

Que de chaque côté de mon lit d'agonie,

leurs bras souples et nus sur mon cœur réunis,

leurs bras nus que mordra leur bouche douloureuse

prennent l'inflexion des tiges d'églantines.

Que sur mon agonie, longues fleurs amoureuses,

leur sourire se couche ardent et douloureux

et que mon dernier sou file entraîne dans mon sang

le suprême parfum de leur corolle rose.

O
Lucinde, sois celle-là sur qui je pose mon dernier mot d'amour, ô fleur chaude et vivante.
O jeune fille amie, qu'en un dernier sanglot d'amour, long comme un chant de cygne sur les flots, je frémisse un instant sur ta chair blonde et meure comme un écho d'orage où des
colombes pleurent.
Je veux voir en mourant vivre des jeunes filles.
Dites-leur de venir, et que leurs grands chapeaux, leurs chapeaux de soleil tremblent sur nos baisers plus lisses et sucrés que des chairs d'abricots.

O
Dieu, vous qui savez à quel point j'ai aimé ces fleurs épanouies de chair en mois de mai, laissez-moi donc mourir avec un bras posé sur une nuque d'or secouée par des
larmes.

Et que vers
Vous s'élève, en baisers blancs, mon âme.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top