Pour S..., Paul Verlaine
Poèmes

Pour S...

par Paul Verlaine

Or j'adore une chaste
Suzanne

Dont je serais l'un et l'autre vieillard

Et pour qui donc je brairais comme un âne

Si n'était pas trop chaste ma
Suzanne :

Elle rieuse, non pas ! grasse à lard ?

Mais non plus à l'excès diaphane

Et je serais heureux sans coq-à-'âne

Si ne m'était trop chaste ma
Suzanne,

Et, je te le dirai tout doucement

Qu'il faut bien vite oublier ton amant,

Fût-ce moi-même, ô chose invraisemblable !

Et je serais alors le plus heureux

Non pas des trois mais que plutôt des deux

Et ce ne serait pas déjà le diable !



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top