Poèmes

Poesie

par Jacques de Malfilâtre

Amans heureux ! dans la nature entière,
Tout vous invite aux tendres voluptés :
Les yeux sur vous, la nocturne courriere,
D'un pas plus lent, marche dans sa carrière,
Et pénétrant de ses traits argentés
La profondeur des bosquets enchantés,
N'y répand trop, ni trop peu de lumière.
Ce foible jour, le frais délicieux,
Le doux parfum, le calme des bocages,
Les sons plaintifs, les chans mélodieux
Du rossignol, caché sous les feuillages,
Tout, jusqu'à l'air qu'on respire en ces lieux,
Jette dans l'ame un trouble plein de charmes,
Tout attendrit, tout flatte, et de ses yeux,
Avec plaisir, on sent couler des larmes.
O belle nuit ! nuit préférable au jour !
Première nuit à l'amour consacrée !
En sa faveur, prolonge ta durée,
Et du soleil retarde le retour.
Et toi,
Vénus, qui présides sans cesse
A tous les pas de tes chastes enfans,

Qui les unis, sans témoins, sans promesse (Précaution dont ces heureux amans
N'ont pas besoin pour demeurer constans),
Tendre
Vénus, lorsque, sous tes auspices,
De tes plaisirs ils cueillent les prémices,
Descends, allume, et rallume leurs feux,
Et dans leurs sens, invisible auprès d'eux,
Verse les flots de tes pures délices...


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top