Plus Tard, Vincent Muselli
Poèmes

Plus Tard

par Vincent Muselli

Plus tard nous laisserons aux choses dédaignées
La poussière et l’oubli faire un linceul profond
Se disjoindre les murs, et pendre du plafond
Le ventre lourd et mou des frêles araignées.

La cage aura perdu ses oiseaux et ses chants ;
Au vulgaire papier la vitre aura fait place;
Et tu verras, malheur redoublé par la glace,
Sur leurs pieds inégaux nos meubles trébuchants.

Qu’importe ! pour passer notre dernière veille,
D’une chère liqueur s’il reste une bouteille
Ces ruines pour nous seront un fier décor,

Et si dans le foyer où le froid nous rassemble,
Quelques livres d’amis peuvent nourrir encor
La flamme où nos vieux os se chaufferont ensemble!



Poème publié et mis à jour le: 13 aot 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top