Paysage, Paul Verlaine
Poèmes

Paysage

par Paul Verlaine

Paul Verlaine

Vers
Saint-Denis c'est bête et sale la " campagne.
C'est pourtant là qu'un jour j'emmenai ma compagne.
Nous étions de mauvaise humeur et querellions.
Un plat soleil d'été tartinait ses rayons
Sur la plaine séchée ainsi qu'une rôtie.
C'était pas trop après* le
Siège : une partie
Des « maisons de campagne » était à terre encor.
D'autres se relevaient comme on hisse un décor.
Et des obus tout neufs encastrés aux pilastres
Portaient écrit autour :
Souvenir des désastres.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top