Poèmes

Pastiche de Paul Claudel : Invasion de L'Ivresse Érotique

par Rocheclaire

Invasion de l'Ivresse érotique
 
Encore ! Encore, le désir qui vient me surprendre comme une lame Le désir encore qui perce en moi au flux et au reflux et qui me fouille et me soulève de ma couche comme une barque égarée,
Comme une fille qui ne vit plus qu'en son ventre, et qui danse fébrilement et qui s'offre et qui plie, et qui jette, et qui se plaint et qui culbute, le mont à ses lèvres,
Comme le calice sombre que l'on tire de la boue et qui surprend, sous la lumière brutale qui s'écrase sur lui de côté et qui illumine sa courbe d'un rayon éclatant !
Encore l'instant qui vient me surprendre,
Comme la fille qui atteint la plénitude en souriant à cette seconde, qui offre à l'Éternel les corps d'hommes pleins de désirs tendus et qui ouvre ses cuisses et son ventre !
Encore le voyage, encore la vibration consentie, encore le ventre qui s'offre !
Ah ! je deviens lourde de ce fleuve que je suis entre leurs mains ! Voici le départ !
Encore le désir qui revient !
Hors de moi la vie, et en moi le dard de la force virile, et le sperme de la mort, et le mal de ce corps trop plein !
Et si l'homme ne pénètre pas impunément dans la fille,
Croirez-vous que je sois folle à livrer mon corps de soupirs, sans que les murmures entrouvrent les lèvres,
Ah ! ce désir est à moi !
Ah cet assouvissement est à moi !
Toute la brûlure du geste comme l'or tendre pour le joyau, premier offert ! Il ne fait que de commencer ! Il sera temps de dormir dans d'autres draps !
Ah ! Je suis ivre ! Ah je suis livrée au dieu ! je sens une onde en moi et d'autres qui se choquent, le spasme de la joie, L'ébranlement des sens érotiques, l'épuisement divinement tempéré !
Que m'importe tous les hommes à présent ! Ce n'est pas pour eux que je suis faite, mais pour l'Accomplissement de cette mesure sacrée !

Extrait de: 
Poèmes inédits

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top