Poèmes

P. O. Midi

par Pierre Reverdy

Pierre Reverdy

On passe comme des bœufs

Sur le quai les lumières s'allongent et les yeux

Le wagon tourne sur la roue du milieu

Les chevelures se dressent dans la nuit
Les mots qui passent font du bruit

Je voudrais m'arrêter pour regarder dehors

Au fond il y a un homme tranquille qui s'endort

Je voudrais voir dedans

Le train qui nous emporte est immobile dans le vent

On entend

On entend crier

C'est un oiseau de nuit

La montagne avale tout

Tous ceux qui ont peur sont debout

Les autres dorment

On descend l'autre côté du monde

On glisse dans un trou qui n'a pas de fond
On est content de s'en aller
Le ciel se fond

Et un petit clocher se dresse au bord de la mer



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top