ODE TELLURIQUE poème de Yves Renaud
Poèmes

ODE TELLURIQUE

par Yves Renaud

ODE TELLURIQUE

Ce matin les pierres ont vieilli d'une glorieuse
parole du monde, lointaine, suspendue
régnant au cœur des heures incertaines
et des creusets sinueux d'une terre insondable

À la source des chemins silencieux
surgis du mystère ruisselant de l'aurore
les frissons d'une mélancolie de l'air
sont l'escale des grains du temps

Les sentiers suspendus dans les ombres
brossent des tableaux éphémères
et les flammes parfumées du jour
succèdent aux chants nacrés de la nuit

La lumière et les ombres, le Soleil et la Terre
sont des diamants resplendissant dans l'espace,
le chant des oiseaux dans le duvet des reflets
et la danse des ruisseaux paraphent les songes

Au centre d'un monde de rumeurs d'âmes
s'exhalent les clairières de porches du monde
où de grands yeux de manèges titubent
couronnés d'ondes, d'auréoles et de voiles

La ligne d'horizon comme des lèvres jointes,
partition des ombres dans les silences d'ors,
sommet des lumières dans la danse des abîmes,
annonce la vibration des essaims de l'été,

de retour de sources et de hasards,
les rumeurs organiques et poésies sonores
pleuvent en giboulées douces de pétales
et patients murmures de rouets d'antan

Les racines des fleuves nés de la treille des nuées,
les brumes réfugiées au creux des vallons,
les promesses, sont des torrents nichant dans
la pure poésie de notre belle Terre.

Extrait de: 
texte personnel classique; 1er prix 2017 au Salon des Poètes de Lyon


Poème publié et mis à jour le: 09 janvier 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top