Poèmes

Ô Rose des Cités

par Léo Ferré

Ô rose des cités sous la lampe incrédule
Quand la vierge menstrue au bord du crépuscule

L'automne à
Saint-Germain-des-Prés se débarrasse
Les feuilles mortes de
Prévert font la terrasse

Le soleil a ses règle(s) et dans la nuit ovule
Le vague quotidien qu'on me sert en pilule

Et ces vertes prairies qui me cèdent la place
Au fond de l'œil urbain du cheval de la glace



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top