O Meslange du Monde ! Ô Mondaine Inconstance, Jacques Grevin
Poèmes

O Meslange du Monde ! Ô Mondaine Inconstance

par Jacques Grevin

O meslange du monde ! ô mondaine inconstance !

O monde, mais immonde ! ô grand tout, mais un rien !

O le monde nouveau ! ô le monde ancien !

O tous deux parangons de certaine impuissance !

Que tiens tu dedans toy qui tienne une constance,
Sinon cest élément, qui ha moins de moyen
De garder entre tous l'accoustumé maintien,
Et qui semble de soy faire moins résistance ?

Troye, le grand tombeau de la
Grèce féconde,
Et
Romme, la tremeur du demeurant du monde,
D'eux-mesmes ont esté en la fin le tombeau.

Le
Xante * est demeuré, le
Tybre coule encore :
Voylà pourquoy,
Bordât, maintenant je déplore
Ce monde, ne voyant qu'asseurance dans l'eau.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top