Ne passez pas par Maria Zaki et Jacques Herman
Poèmes

Ne passez pas

par Maria Zaki et Jacques Herman

Ne passez pas sous les voûtes fragiles
Des jours à venir que votre esprit dessine
Et qui jamais ne verront le jour
Fruits lamentables de cogitations
Ou de désirs imbéciles
(J.H.)

C’est au présent que l’on sème
Les graines du chemin
Qui s’étirera jusqu’aux confins
De vos lendemains
Et à tout moment
Peut se jouer autrement
La partition du temps qui ne fait
Que tromper votre fin
(M.Z.)

Mais fixez vos regards
Sombres et tremblotants
Sur la zone bleu pâle qui sépare la ville
Des champs qui s'étendent
Jusques à l'horizon
Et comptez vos heures à rebours
(J.H.)

Puis reposez-vous sans gémir
Sur votre cœur blessé
Et sans chercher
Dans le crépuscule
Des reliques de gloire
De grandeur
Ou de fortune
(M.Z.)

Enfin fermez les yeux
Et croisez-vous les bras
Puis dans un court silence
Tentez d'implorer Dieu
Et laissez votre science
Mourir sans fracas
Comme une bougie
S'éteint à petit feu
(J.H.)

Extrait de: 
Hormis le silence (Poésie entrecroisée, L’Harmattan, 2017)

Que Pensez-Vous de ce Poème?

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top