Poèmes

Miracle

par François Sauvageot

Pourquoi faut-il, ma tendre amie,
Que ton corps soit ainsi flétri,
Vaincu par une maladie ?
J’implorais la Vierge Marie
Pour qu’enfin ce mal fût guéri ;
J’ai prié et supplié Dieu,
Que ce ne fût pas un adieu.
Ta chair était martyrisée,
C’est alors que tu fus sauvée.
Qui sait par quel divin mystère,
Dieu répondit à ma prière ;
Le miracle se produisit,
Et c’est ainsi qu’il te guérit.
Parce que je t’aimais toujours,
Je pensais à toi tous les jours ;
Et je n’ai plus aucun désir,
Si ce n’est celui de mourir.

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top