Poèmes

Migraine

par Adrien Correia

Tissus conducteurs de sève
Quatre-de-chiffre pour un dieu
Repères de la face antérieure
Le vent se lève dans mon bocal.

Les ailes courtes de l'extase
Avant l'éternel écœurement.

Que Pensez-Vous de ce Poème?

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top