Poèmes

Mes Yeux se Perdirent

par Iris-Véronique Henry

Mes yeux se perdirent .

La pluie amorphe amortit mes labiles traces .

Sous les rameaux dépouillés , chétifs, guenilleux
Une ombrette affouilla des vers grenus , voraces .

Se perdirent mes yeux pérégrinés , crayeux,
Dans le silène ombragé couvert d'ombellule,
Que dispersa le jardinet plein de russule .

Un svelte échassier blanc déguerpit prestement ,
Par le bruit de mes pas craquant dans les fougères .
Maussade , effarouché , pantois , sur le liman
Il jaillit bondissant parmi les lunigères .

Penaude à cet envol , poursuivie en regret ,
Ma silhouette émue ayant été contrite ,
Se plia dantesque au chant brusque indiscret,
Qui bruissant d' être esseulé , se mut aigret
Sur le pampre effané dont campait son afrite .

iris-véronique henry-benzazon

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top