Poèmes

l'oubli

par vincent becasse

Chaque jour qui commence,
Comme un nouveau départ,
Plus rien n'a d'importance,
On laisse faire le hasard.

Je ne te reconnais pas.
T’ai-je même un jour connu?
Je suis ton papa !
Je ne m'en souviens plus.

Pourquoi tes yeux pleurent,
Ma belle inconnue.
Pas pour mes malheurs
Je les ai perdus.

Mes souvenirs d'hier
Ta mémoire les détient,
Ils seront tes prières
Tes sourires de demain.

Je m'endors sur cette vie,
Je suis un papa,
Les murmures que tu dis
Je les emporte avec moi.

Qu'importe qui je suis,
Je suis bien avec toi.
Qu'importe le jour qui suit,
Tu m'emportes avec toi.


Poème publié et mis à jour le: 20 fvrier 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top