Poèmes

L'impasse

par Jacques Ceaux

L'impasse

Quand claque sec l'impossible

s'écrasant la face, le corps

contre des murs armés en

montagnes infranchissables

*

Quand le chemin disparaît

dans une nuit de souffrance

noire comme la mort brulée

sans air, desséchée de soif

*

Quand chaque pensée saigne

en heurtant sans aucun cesse

la paroi sourde aveugle du cri

pointe acérée vrillée au coeur

________

Je suis fait ...

Je suis fait d'automne,

le sang, âme et cerveau,

modelé tout à sa glaise

comme santon d'octobre

*

J'en ai le battement à la veine

pour chaque vibration d'air

le goût ivre de son suspens

et une rumeur d'humus tiède

*

Je suis de ce bois-là, fécond

contemplatif extatique et nourri

au ravissement bachique

essence du vent des fruits

*

Le cœur déposé lourd d'arômes

sur l'hôtel gracile émouvant d'un

buisson de musique imperceptible

à toucher le vallon courbe fuyante



Poème publié et mis à jour le: 25 mai 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top