Poèmes

L'Eternite - Élégie

par Jacques Chessex

Jacques Chessex

Rochers sur vos belles rivières
Et vous arbres confidents

des ouvrières de la fromagerie
Vous bocages où compose le rossignol
Sente où glousse mainte gorge à nuit close
Gouttes fumées de l'amour

Je n'ai pas de raisons de douter

Le halètement vient sous la voûte feuillue

La caverne pleure !

L'éternité est une mare enfouie

sous le verdoyant reproche
Comme toujours l'éternité est une grotte
Une main hâtive et poisseuse par la mousse

J'ai détourné ma face de la mort pour la donner

à cette mare et à cette hâte
Je me suis détourné de la mort pour prendre

l'éternité
Avec ses gouttes qui s'évaporent dans ma bouche



Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top