Poèmes

Le Romantisme

Le romantisme est un mouvement littéraire, artistique, politique et philosophique qui a émergé au cours des dernières décennies du 18ème siècle en Europe et qui a duré jusqu'à une grande partie du 19ème siècle. il était caractérisée par une vision du monde contraire au Rationalisme et aux Lumières et recherchait surtout un nationalisme qui consoliderait les États Nationaux en Europe. En réagissant contre les Lumières et au néoclassicisme, c'est-à-dire à la rationalité et au culte de la beauté classique, le romantisme oppose spiritualité, émotivité, imagination et surtout l'affirmation des caractères individuels de chaque artiste. Le terme 'Romantisme' a été utilisé pour la première fois par l'écrivain allemand Friedrich Schlegel en 1772 à la littérature qu'il considérait comme 'moderne' et opposée à la littérature 'classique'. C'est là où le romantisme est né pour la première fois, en Allemagne, avec la publication du magazine Athenaeum, créé en 1798 par Schlegel lui-même et son frère Wilhelm ainsi que le poète Novalis, rassemblés dans un petit groupe appelé habituellement le groupe de Jena. La même année (en 1798), il s'est manifesté en Angleterre avec la publication des Ballades Lyriques de Coleridge et de Wordsworth. En France, c'est en 1813 qu'il a pris naissance avec la publication à Londres mais en français, du livre De Madame de Staël.

Au début, il n’était qu’une attitude, un état d’esprit, puis le romantisme a pris la forme d’un mouvement et l’esprit romantique a commencé à désigner toute une vision du monde centrée sur l’individu. Les auteurs romantiques se sont de plus en plus tournés vers eux-mêmes, décrivant le drame humain, l’amour tragique, les idéaux utopiques et le désir de s’évader. Si le 18ème siècle était marqué par l'objectivité, l'illumination et la raison, le début du 19ème serait marqué par le lyrisme, la subjectivité, l'émotion et le Moi.

Victor Hugo et le Romantisme

Le terme Romantique fait référence au mouvement esthétique, c'est-à-dire à la tendance idéaliste ou poétique de quelqu'un qui manque de sens objectif. De ce fait, le Romantisme est devenu l'art du rêve et de la fantaisie. Il valorise les forces créatrices de l'individu et de l'imagination populaire. Il s'oppose à l'art équilibré des classiques et repose sur l'inspiration fugace des moments forts de la vie subjective: dans la foi, dans les rêves, dans la passion, dans l'intuition, dans le désir de la nature et dans la force des légendes nationales.

“On n’a jamais plus parlé du romantisme que depuis qu’on dit : “le romantisme est mort.”
Victor Hugo

Les Caractéristiques du Romantisme:

La caractéristique indiscutable du romantisme est la théorisation de l'absolu, l'infini immanent à la réalité (qui coïncide souvent avec la nature) qui provoque chez l'homme une tension perpétuelle et poignante vers l'immensité, l'illimité. Cette sensibilité à l'absolu est identifiée dans le titanisme: elle est donc comparée à l'effort des titans qui persévèrent dans le but de se libérer de la prison imposée par Zeus, bien qu'ils soient conscients d'avoir été condamnés à rester là pour toujours.
Selon les romantiques, l'infini génère chez l'homme un sentiment de terreur et d'impuissance, défini sublime, qui ne sont toutefois pas reçus de manière violente, de manière à déprimer le sujet, mais au contraire une incapacité et une paralysie envers l'homme l'absolu qui se traduit par un plaisir indistinct, où ce qui est horrible, effrayant et incontrôlable devient beau. C’est la conséquence directe de ce que l’homme éprouve vis-à-vis de l’absolu, un sentiment d’agitation permanente et de tension continue, un sentiment qui tourmente le sujet et le pousse à dépasser les limites de la réalité terrestre, oppressante et étouffante, pour se réfugier dans l'intériorité ou dans une dimension qui dépasse l'espace-temps.

La prise de conscience de la fiction des choses qui entourent l'homme et qu'il crée lui-même se traduit par l'ironie, de sorte que l'homme prend conscience de ses propres limites. L'ironie, que Socrate lui-même utilisait pour se minimiser face à ses interlocuteurs (ironie socratique), s'identifie donc à une attitude dissimulatrice.

Le Romantisme en Poésie et el Littérature:

Le mouvement romantique trouve son origine dans les travaux de certains érudits et idéologues de la fin du 18ème siècle. Il y avait une nette distinction entre la poésie naturelle 'Nature-poesie' celle qui exprime immédiatement, avec le sentiment, les caractéristiques d'une nation, et la poésie réfléchie ou d'art qui est ce qui ne vient pas spontanément, mais provient de l'imitation de modèles étrangers, selon Friedrich Schiller.

L’attitude différente que les écrivains et les poètes adoptent dans la vie fait que deux courants se développent dans la production littéraire:

- Le courant subjectif, qui conçoit la poésie comme l'une des plus hautes expressions de l'esprit, du fantasme, du sentiment humain, expression spontanée des idéaux du poète. Il exprime l'inquiétude et l'insatisfaction de l'esprit humain, le contraste entre le réel et l'idéal, entre le fini et l'infini qui déchire son cœur. La poésie est une source d’introspection, de fouille intérieure, d’analyse de l’humeur de l’auteur, universelle et commune à tous les hommes.

- Et le courant objectif, qui conçoit la littérature et la poésie comme une représentation d'une réalité historique et sociale et qui veut représenter le véritable monde et l'entourage, la vie et les idéaux des hommes dans des moments et lieux spécifiques. Le principal outil utilisé est le vers lyrique et la prose poétique.

Le Romantisme en France

Le Romantisme s'est distingué en France par le renouvellement profond des thèmes, des formes et de l'esthétique de la littérature. Le chef de file des romantiques français était Madame de Staël, mais aussi et surtout des poètes et écrivains tels que Alphonse de Lamartine avec 'Les Méditations', Stendhal, François-René de Chateaubriand, Musset, Balzac et Victor Hugo avec 'Les Odes' et ses deux œuvres les plus importantes 'Notre-Dame de Paris' et 'Les Misérables'. Décrire le Mal du siècle, thématique chère aux Romantiques, commence par Alfred de Musset qui en 1836 dans 'La Confession d'un Enfant du Siècle' résume le mal dont souffre la jeunesse française avant la révolution.

Après un siècle d'éxistence, la France fut la première à célebrer le centenaire du mouvement en 1927. À Bagnères-de-Luchon, on baptise alors les rue Lamartine, rue Alexandre-Dumas et rue Victor-Hugo que l'on pare de plaques de marbres commémoratives. Aujourd'hui encore, plusieurs rues portent les noms des écrivains de cette période.


Poème publié et mis à jour le: 13 juin 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top