Le Moins Vendu par Ricardo Silvestrin
Poèmes

Le Moins Vendu

par Ricardo Silvestrin

Ça coûte trop cher
de se faire un poète.
Mot par mot,
phonème par phonème.

Parfois il se passe un siècle
sans qu´un seul ne se soit achevé.

Pendant ce temps-là,
qui couvre les frais
des promenades au supermarché,
qui achète des chaussures pour les enfants?

Lire son poème, ça ne coûte rien.
Un poète s´engendre du sacrifice.
C´est une affronte à la rélation coût-bénéfice.

Extrait de: 
LE MOINS VENDU, EXTRAITS, Édition bilangue, Ricardo Silvestrin, traduction Rosane Pereira du livre O Menos Vendido, Ricardo Silvestrin, Nankin Editorial, SP, Brasil, 2006

Que Pensez-Vous de ce Poème?

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top