Le Dieu, le Tout-Puissant Qui, des L'éternité, Jacques Grevin
Poèmes

Le Dieu, le Tout-Puissant Qui, des L'éternité

par Jacques Grevin

Le
Dieu, le
Tout-puissant qui, dés l'éternité,
Avoit délibéré façonner ce grand monde,
Ja voyois sous ses pieds, comme une boule ronde,
Ce qu'il avoit pensé en son infinité :

Les animaux créez par sa divinité

Et par son verbe saint et parole féconde,

En s'esgayant sur l'air, sur la terre et sur l'onde,
Louangeaient le
Facteur en leur lieu limité :

Ja le ciel estoillé commençoit sa carrière,

Et les feux de la nuict, espandants leur lumière,
Compagnoyent le flambeau qui nous borne les mois ;

Et ja l'Astre annuel à la bride avalée

Avoit plongé son chef dans la plaine salée,
Et le tour de la terre affranchi par cinq fois ;



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top