Poèmes

L'Aube a L'Envers

par Paul Verlaine

Paul Verlaine

Le
Point-du-Jour avec
Paris au.large.

Des chants, des tirs, les femmes qu'on « rêvait »,

La
Seine claire et la foule qui fait

Sur ce poème un vague essai de charge.

On danse aussi, car tout est dans" la marge

Que fait le fleuve à ce livre parfait.

Et si parfois l'on tuait ou buvait.

Le fleuve est sourd et le vin est litharge .

Le
Point-du-Jour, mais c'est l'Ouest de
Paris !
Un calembour a béni son histoire
D'affreux baisers et d'immondes paris.

En attendant que sonne l'heure* noire

Où les bateaux-omnibus et les trains

Ne partent plus, tirez, tirs, fringuez, reins !



Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top